Follow by Email

vendredi 8 juillet 2016

LETTRE DE SAINT CLÉMENT DE ROME AUX CORINTHIENS L'accomplissement de l'amour



Vous voyez, mes bien-aimés, combien l'amour est quelque chose de grand et d'admirable : il est impossible d'expliquer sa perfection. Qui sera capable d'y être trouvé par Dieu, sinon ceux qu'il en a rendus dignes ? Prions donc, et demandons à sa miséricorde de nous trouver dans l'amour, purs de tout parti pris humain, et irréprochables. Depuis Adam jusqu'aujourd'hui, toutes les générations ont disparu ; mais ceux qui, par la grâce de Dieu, ont obtenu la perfection de l'amour, demeurent dans le séjour des saints, qui seront manifestés lorsque le Christ, dans son règne, viendra nous visiter. Comme dit l'Écriture : Entrez un instant dans vos chambres, jusqu'à ce que ma colère et ma fureur soient passées. Je tiendrai compte d'un jour de fête et je vous ferai sortir de vos tombeaux.

Heureux sommes-nous, mes bien-aimés, si nous accomplissons les commandements de Dieu dans la concorde qui vient de l'amour, pour, que nos péchés soient pardonnés à cause de l'amour. L'Écriture dit en effet : Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, dont les péchés sont effacés. Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute aucune faute et dont la bouche ignore le mensonge. Cette béatitude concerne ceux que Dieu a élus par Jésus Christ notre Seigneur. À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Toutes nos chutes, toutes les fautes que nous avons commises sous les assauts de l'Adversaire, demandons qu'elles nous soient pardonnées. Quant à ceux qui ont été les meneurs de la révolte et du schisme, ils doivent considérer quelle est notre commune espérance. Car ceux qui vivent dans la crainte et la charité préfèrent subir eux-mêmes des mauvais traitements que de les voir infliger à leur prochain, et ils préfèrent que la condamnation tombe sur eux plutôt que sur la concorde qui nous vient d'une tradition belle et juste. Il vaut mieux confesser ses fautes qu'endurcir son cœur. ~

Qui donc, parmi vous, est généreux, compatissant, tout rempli d'amour ? Qu'il dise « Si, à cause de moi, il y a révolte, disputes, divisions, je pars ; j'irai où vous voudrez, j'obéis à ce que l'assemblée ordonnera ; tout ce qu'il faut, c'est que le troupeau du Christ, avec les presbytres en place, vive dans la paix. » En agissant ainsi, il acquerra une grande gloire dans le Christ et il sera bien reçu partout. En effet, la terre est au Seigneur, avec tout ce qu'elle contient. Voilà comment agissent et agiront ceux qui vivent en sujets de la cité de Dieu, ce qu'ils n'auront jamais a regretter.