Follow by Email

jeudi 12 juillet 2018

Ensemble, agissons pour sauver Vincent Lambert !

DONNEZ MAINTENANT

Chers amis,

Vincent Lambert est vivant ! Il vous le doit en grande partie parce que vous avez apporté les moyens de le défendre en soutenant notamment l'appel de la Fondation Jérôme Lejeune dès juin 2015.

 

VINCENT LAMBERT EST EN VIE !

Malgré l'absence de traitements adaptés à son état depuis plus de cinq ans, enfermé à clé dans une chambre d'hôpital, autorisé à ne recevoir les visites de ses parents qu'avec des horaires réduits, ne bénéficiant pas de tous les soins propres à son état tels qu'une rééducation à la déglutition, une stimulation constante ou des soins de kinésithérapie.

Vincent est en vie ! Vous l'avez aidé à « tenir » malgré les trois tentatives d'euthanasie dont il a été déjà l'objet (la quatrième en cours est bloquée par les recours actuels).

Vous avez ainsi aidé ses parents, son frère et sa sœur, qui s'opposent à l'arrêt de son alimentation et de son hydratation entérales, à contester les différentes voix officielles « autorisées » qui concluaient qu'il fallait mettre un terme à sa vie au prétexte qu'elle n'était pas digne. Vous les avez aidés à convaincre de nombreux médecins sur la réalité de sa situation et à trouver de nombreux alliés parmi les associations de familles de traumatisés crâniens et parmi les médecins spécialisés.

 - - - - - - - - - - 

PRIVÉ DE NOURRITURE PENDANT 31 JOURS...

La trajectoire judiciaire, politique, médiatique, médicale a connu de nombreuses péripéties. Privé de nourriture pendant 31 jours, Vincent aurait dû mourir en mai 2013. Mais il s'est battu et force est de constater que le clan des pros-euthanasie n'a pas gagné et que la résistance à laquelle vous participez se montre efficace.

J'en donne pour exemples récents la tribune publiée en avril dernier des 70 médecins et personnels de santé spécialistes pour dire que Vincent Lambert est bien vivant et doit bénéficier de soins adaptés, ou l'avis des experts désignés par le tribunal pour se prononcer sur l'état de Vincent, s'estimant incompétents et recommandant de le transférer dans un centre adapté.  C'est ce que demandent les avocats des parents depuis plus de cinq ans.

LA PROCÉDURE N'EST PAS TERMINÉE !

DONNEZ MAINTENANT

VICTIME D'UN ACHARNEMENT EUTHANASIQUE !

Trois nouveaux experts, viennent d'être nommés par le tribunal avec cette fois-ci un délai de quatre mois pour se prononcer. La situation de Vincent est pourtant simple et n'a pas changé.

Il n'est pas en fin de vie. Il n'est pas malade ! Il bouge, il tourne la tête, il regarde, il ne souffre pas. Il respire normalement. Il a une activité cérébrale même réduite. Et depuis 2015, il a retrouvé un réflexe de déglutition qui aurait dû justifier une rééducation à remanger par la bouche ! Il n'est pas victime d'un acharnement thérapeutique mais d'un acharnement euthanasique.  

Ensemble avec la Fondation Lejeune, vous vous êtes mobilisés pour le sauver. Concrètement, la Fondation est engagée auprès des parents, les soutenant humainement dans ce combat disproportionné. Elle a créé un comité de soutien, lancé une pétition de 100 000 personnes, financé les procédures, frais et honoraires des cinq avocats, contribué à sensibiliser le public.

  - - - - - - - - - - 

Grâce à vos dons, la Fondation dès 2015 a pu apporter le soutien financier indispensable aux parents de Vincent qui ne peuvent pas assumer les charges judiciaires très lourdes.

Mais il reste encore du chemin à parcourir pour que les tribunaux admettent que Vincent n'est pas dans une situation d'acharnement thérapeutique, et décident que Vincent soit enfin transféré dans un établissement adapté. La procédure n'est pas terminée !

C'est pourquoi, j'en appelle une nouvelle fois à votre générosité. Aidez-nous à soutenir  la cause de Vincent et de toutes les personnes handicapées, menacées d'euthanasie.

La Fondation Jérôme Lejeune sait agir efficacement grâce à votre soutien. Continuons de nous battre pour la justice.

 

Jean-Marie Le Méné,

Président de la Fondation Jérôme Lejeune

Pour sauver Vincent Lambert

DONNEZ MAINTENANT